Faut-il craquer pour le nouveau MacBook Pro édition 2016 ?

Après la Keynote du 7 septembre présentant l’iPhone 7 et l’Apple Watch Series 2, Tim Cook remonte sur scène ce jeudi 27 octobre pour présenter le nouveau MacBook Pro. Alors que propose-t-il de nouveau par rapport à ses prédécesseurs ? 

Les points forts :

Comme toutes les rumeurs qui circulaient sur le web, une des principales nouveautés du MacBook Pro étaient sa Touch Bar qui est en fait un petit écran tactile qui permet de remplacer les touches de menus sur le haut du clavier. De plus le système se modifie selon les applications que vous utiliserez et vous rendra la vie plus facile. Par exemple les smileys dans l’appli iMessage : avant il fallait ouvrir un programme spécifique pour pouvoir en envoyer… Mais dans toutes les applications, cette Touch Bar sera utile même pour les montages photo et vidéo. Un de ses grands atouts est d’avoir aussi un capteur d’empreintes pour déverrouiller le Mac ou encore sécuriser ses achats en ligne.

Une des grandes nouveauté réside en effet dans le poids de la machine : sa finesse lui permet de perdre beaucoup de poids car au niveau de l’écran, le nouveau Macbook Pro est plus fin que le Macbook Air (1,3 kg pour les deux mais le Pro est plus compact malgré un écran de même taille). Cette fois Apple a compris que le stockage de 128 go n’était pas suffisant, ainsi la gamme commence avec un SSD de 256 go.

En ce qui concerne les dimensions, la taille est mieux optimisée et les écrans restent à 13 et 15 pouces.

En ce qui est des couleurs, le gris sidéral devient la couleur de base des nouveaux Macbook Pro et bénéficie d’un Touchpad deux fois plus grands que sur les versions précédentes.

Les inconvénients :

Tout d’abord ce qui est coutume chez Apple, c’est le prix : un 13 pouces sans la Touch Bar avec la plus petite configuration coûtera déjà 1600€. A ce prix là, la concurrence propose beaucoup mieux… Mais chez Apple il faut regarder aussi la prestation de la qualité qui n’est pas moindre. Il faudra débourser au moins 1999 euros pour profiter de la principale innovation en 13 pouces et 2699 en 15 pouces.

Et comme de plus en plus, la connectique diminue… Après la suppression de la prise jack sur les iPhones, le ports USB 3.0 disparaissent à leur tour même si la prise jack est conservée. Le port Thunderbolt lui aussi disparaît. A la place il n’y a que des ports USB Type C même pour la recharge… Donc plus l’aimant qui permettait d’éviter la catastrophe quand quelqu’un marchait sur votre chargeur… Sur le Macbook Pro de base il n’y a que deux ports USB Type C, ce qui fait que quand vous rechargez votre Mac, vous n’avez plus qu’un seul port de disponible…

Il va donc vous falloir investir dans quelques câbles et adaptateurs… Car pour connecter son iPhone, le câble fourni dans la boîte de l’iPhone n’est pas de type C…  De plus au niveau du design, les adeptes de la pomme qui s’allument vont être déçus car comme pour le MacBook, elle reste blanche.

Donc faut-il craquer pour le nouveau MacBook pro ? Si la Touch Bar ne vous intéresse pas ou que vous ne voyez pas l’intérêt de payer plus, restez sur un MacBook pro 2015, qui offre déjà de belles performances. Si vous recherchez vraiment de grosses specs, le MacBook pro 15 pouces offre désormais une vraie carte graphique et est beaucoup plus puissant que la version précédente. Pour ma part je possède un MacBook pro 2015 et je n’ai rien à redire dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *